Votre navigateur est obsolète !

Merci de mettre à jour votre navigateur pour consulter notre site.

Google Chrome Mozilla Firefox Internet Explorer Opéra Safari
message
message

Conseils d'entretien

Les pneumatiques sont essentiels à votre sécurité. Ils sont le lien entre votre véhicule et la route.

Parce que tous les pneumatiques ne se ressemblent pas, il est primordial de faire le bon choix.
Votre concessionnaire vous propose un grand choix de pneumatiques des plus grands manufacturiers.
Faites vous conseiller par un expert dans votre concession ! En fonction de votre véhicule et de votre type de conduite (sportive ou confort), il saura sélectionner le meilleur rapport qualité / performance / prix.

Votre concessionnaire vous assure les prestations de vente (été ou hiver), de pose, de réparation, parallélisme et équilibrage.

 

La réglementation en termes de pneumatiques

Il est interdit de monter…

  • Des pneus de structures différentes, à l’exclusion du pneumatique de secours à usage temporaire
  • Des pneus de types différents sur un même essieu
  • Des pneus avec des indices de vitesse ou de charge inférieurs à ceux d’origine

 

Les signes permettant de détecter des pneumatiques usés ou quand faut-il consulter un spécialiste ?

  • Déformations locales, coupures, usures anormales sont autant de raisons pour remplacer d’urgence les pneumatiques.
  • Altération de la bande de roulement : la profondeur minimum légale des sculptures est de 1.6 mm (épaisseur du témoin d’usure). Il faut peut-être changer vos pneumatiques.
  • Altération des flancs : ces altérations ne sont pas réparables. A vérifier, les coupures, craquelures et blessures dues à des chocs (trottoirs, nids de poule…)
  • Vibrations, tirage subit à gauche ou à droite vous alertent d’un probable mauvais réglage du parallélisme ou de l’équilibrage. A corriger rapidement pour votre confort et pour éviter une usure prématurée de vos pneumatiques.
  • La température extérieure est en dessous des 7°C, pensez aux pneumatiques hiver.

 

Pourquoi les pneus hiver ?

Les pneus hiver sont préconisés dès que la température passe sous la barre des 7°C. Ils procurent le maximum de leurs capacités par temps froid. En hiver, les distances de freinage peuvent être multipliées par 8 selon les types de route.

Conçue pour une adhérence renforcée, la technologie des pneus hiver est la seule capable d’optimiser la tenue de route et le freinage de votre véhicule.

 Astuce : 
 
Pour bénéficier de conditions commerciales avantageuses, achetez vos pneus hiver en été.


Les bons réflexes

Pour une adhérence maximale et des économies de carburant, pensez à vérifier régulièrement, et avant chaque long voyage, la pression de vos pneus:

Il est capital de vérifier périodiquement le degré d'usure des pneus.
Vérifiez que la valve est toujours équipée de son bouchon. Il contribue à l’étanchéité.

Contrairement aux idées reçues, si vous ne changez que 2 pneus, montez les pneus neufs à l’arrière pour bénéficier d’une meilleure adhérence en courbe et stabilité au freinage.

Une Climatisation en bon état de fonctionnement contribue à votre confort et à votre bien être.

  • Du frais quand vous en avez besoin.
  • De la chaleur quand il faut.
  • Un air purifié et sain.
  • Un désembuage rapide.

 

 Astuce : Pour prolonger sa durée de vie, faites fonctionner régulièrement votre climatisation, en été, comme en hiver.

Les différentes prestations proposées par votre concessionnaire : recharge, nettoyage, diagnostic, traitement.

 

Les signes avant coureurs d’un dysfonctionnement ou quand faut-il consulter un spécialiste ?

  • Désembuage lent
  • Production de froid lente ou irrégulière
  • Système bruyant
  • Odeurs diffusées avec la clim ! Bactéries et microbes ont tendance à se développer dans une climatisation mal entretenue
  • A l’apparition de l’un de ces signes, faites vérifier votre climatisation dans nos ateliers.

 

Les bons réflexes :

  • Faites un bilan régulièrement
  • Soyez vigilant sur les signes de dysfonctionnement

Vos freins sont l'élément de sécurité par excellence. Ils doivent répondre instantanément à vos commandes.

Leur rôle : garantir votre sécurité en situation d'urgence.

Plusieurs éléments constituent votre système de freinage et ont chacun leur propre fonction, mais c’est ensemble qu’ils contribuent au freinage et à l’immobilisation de votre véhicule.

 

Les signes d'un système de freinage défectueux ou quand faut-il consulter un spécialiste ?

  • Le voyant frein s’allume.
  • La pédale est « dure »
  • La pédale est « molle » et il faut pomper pour pouvoir freiner
  • Le véhicule se déporte au freinage
  • La pédale est au plancher
  • Le véhicule « broute » au freinage

Vérifiez votre système de freinage régulièrement. Et n'oubliez pas de conserver des distances de freinage adaptées en toutes circonstances !

 

Les bons réflexes

Après un changement de plaquettes, pensez au rodage par petits freinages successifs.
Le système de freinage est réellement performant que si vos amortisseurs et pneumatiques sont en bon état. Pensez-y !

Faites contrôler vos disques quand vous changez les plaquettes afin de contrôler la conformité de leur épaisseur.

Indispensable, changez régulièrement le liquide de frein.

Le contenu et la fréquence des révisions dépendent de plusieurs facteurs : le type de véhicule, sa motorisation, son kilométrage et son âge.

Pour maintenir le bon fonctionnement de votre véhicule, autant en matière de sécurité que de performance et de confort, il est impératif de respecter le programme de révision qui lui est associé.

Il se compose de contrôles, d’appoints en fluides et d’opérations indispensables pour maximiser la durée de vie de votre véhicule.

 Astuce :  En plus de la préservation de sa garantie, suivre le programme de la marque sera un atout à la revente de votre véhicule.

 

Quand faut-il consulter un spécialiste ?

La fréquence des révisions varie d’un véhicule à l’autre. Un moyen simple et unique pour connaître les prochaines opérations : consultez le carnet d’entretien.

Attention, ne pas vous conformer au programme de révision de la marque peut vous faire perdre le bénéfice de la garantie contractuelle.

En fonction de votre façon de conduire et de vos conditions d’utilisation, votre véhicule peut nécessiter un entretien spécifique.
Demandez conseil à votre concessionnaire si :

  • Vous faites du porte à porte régulièrement
  • Vous avez une utilisation exclusivement urbaine de votre véhicule
  • Vous faites uniquement des petits trajets répétés
  • Vous séjournez de façon régulière dans des pays chauds ou froid
  • Vous utilisez des biocarburants

 

Les bons réflexes

Consultez régulièrement votre carnet d’entretien. 

 Astuce: Pensez à vous munir de votre carnet d’entretien à chaque passage dans nos ateliers et à le faire « tamponner » pour  attester des opérations effectuées sur votre véhicule.

Les amortisseurs sont des organes essentiels à votre sécurité. Ils sont sans cesse sollicités et permettent de maintenir les roues en contact avec le sol en absorbant les rebonds et en évitant les vibrations dans l’habitacle.

Leur rôle : réduire la perte d’adhérence entre les pneus et la route.

 Astuce : L’usure des amortisseurs étant progressive, votre conduite s’adapte automatiquement à leur dégradation.  Les amortisseurs  sont pourtant l’un des 75 points vérifiés au Contrôle Technique. Faites les donc vérifier avant pour éviter une contre-visite.

Les signes d’usure des amortisseurs ou quand faut-il consulter un spécialiste ?

  • Le véhicule a tendance à se déporter dans les courbes serrées.
  • Flottement du véhicule dans les courbes
  • Claquement sourd lors de passage sur des ralentisseurs
  • Sautillement des roues à l’accélération
  • Fuite d’huile sur l’amortisseur
  • Usure anormale des pneumatiques

Les bons réflexes

  • Faites régulièrement contrôler vos amortisseurs par un spécialiste car des amortisseurs usés peuvent être à l’origine d’autres dégradations dont les pneumatiques.
  • Lors du changement des amortisseurs, vérifiez également les butées de suspension.
  • Vérifiez l’étanchéité des amortisseurs à chaque vidange.

Premier réflexe pour préserver la longévité de votre moteur : la vidange. Remplacer l’huile de votre moteur par un lubrifiant neuf est une nécessité car cela permet d’éliminer les impuretés dues à l’activité de votre moteur. Le filtre à huile permet de maintenir l’huile propre en retenant poussières et résidus tout en contribuant au refroidissement de l’huile.

Quand faut-il consulter un spécialiste ?

  • Au moins une fois par an.
  • Immédiatement si le niveau d’huile est trop haut ou trop bas.

Les bons réflexes

  • Surveillez votre niveau d’huile au moins une fois par mois. Ajoutez de l’huile si le niveau est trop bas, vidanger s’il est trop haut.
  • Changez le filtre à huile à chaque vidange.
  • Choisissez bien votre lubrifiant : le Groupe Automobile iDM vous conseille Total/Elf, une gamme de produits complète et de qualité. A chaque moteur son huile.

 Astuce : Pour faire le bon choix, toujours suivre les recommandations de son concessionnaire pour son lubrifiant. Un bidon dans son coffre, une sécurité supplémentaire.

La courroie de distribution est un élément simple et pourtant indispensable au fonctionnement de votre moteur.

Extrêmement sollicitée c’est un organe central du moteur dont la rupture en fonctionnement entraîne des dégâts graves et immédiats pouvant aller jusqu’à la casse de votre moteur.

On parle souvent de kit de distribution. En effet, en plus de la courroie, il est impératif de changer les galets tendeurs.

Quand faut-il consulter un spécialiste ?

Aucun signe ne permet de mesurer le niveau d’usure de la courroie de distribution. Pour la protection de votre moteur, il est impératif de respecter les préconisations de la marque.

En cas de doute, demandez l’avis de votre concessionnaire.

 

Les bons réflexes

Respectez scrupuleusement les conseils d’un spécialiste en la matière. Les risques de rupture de la courroie de distribution peuvent entrainer la casse du moteur donc des frais conséquents.

 Astuce : Le changement de la courroie de distribution est coûteux car il nécessite une intervention lourde en termes de main d’œuvre.  Profitez de cette intervention pour remplacer la pompe à eau, les 2 éléments étant situés à proximité.

 

L’échappement sert à l’évacuation de gaz mais pas seulement…

Il contribue à la protection de l’environnement, aux performances de votre moteur et aussi, à votre confort acoustique.

Les signes d’usure ou quand faut il consulter un spécialiste ?

  • Le témoin moteur allumé sur votre tableau de bord
  • Des « ratés » dans l’accélération
  • Une surconsommation de carburant
  • Des fumées d’échappement conséquentes
  • Des odeurs d’échappement dans l’habitable
  • Des bruits d’échappement gênants.

 

 Astuce :
 En l’absence de symptômes, seul le contrôle antipollution peut garantir le bon état de votre pot catalytique.

Focus sur le Filtre à particules appelé FAP

Le FAP est associé aux moteurs diesel. Il en élimine les particules et fumées noires.

Le principe consiste à piéger les particules polluantes non brulées, à les stocker et à les éliminer régulièrement par combustion pendant la phase dite de régénération.

Le FAP demande une attention particulière, un entretien approprié et une huile de qualité afin d’éviter les risques de colmatage.

 

Les bons réflexes

Evitez de rouler longtemps avec un niveau de carburant au minimum (voyant allumé). L’irrégularité d’alimentation du moteur détériore le pot catalytique.

Les longs trajets contribuent à la bonne évaporation de l’humidité au niveau du système d’échappement. A faire, de temps à autre.

Un bon éclairage : pour voir et être vu.

L’éclairage comprend les feux de position, de croisement, de route (longue portée), les antibrouillards, les feux de recul, de freinage, de détresse et enfin les indicateurs de direction (clignotants).

Les signes d’un éclairage défectueux ou quand faut-il consulter un spécialiste ?

  • Les glaces sont ternies
  • Les projecteurs ont des impacts
  • Vos projecteurs sont victimes d’infiltrations d’eau ou de poussières
  • Les fixations sont altérées.

 

 Astuce : Pour ne pas abîmer vos optiques, évitez l’utilisation de solvants et abrasifs pour nettoyer vos phares. Utilisez un chiffon  humide. Sales, vos projecteurs perdent jusqu’à 30% de leur luminosité.

 

Les bons réflexes

  • Faites régler vos phares au moins une fois par an.
  • Il est essentiel de les contrôler régulièrement et de préserver sa vision sur la route, d’autant plus que les besoins en lumière augmentent avec l’âge.
  • Le Contrôle Technique est particulièrement sévère sur les éléments de sécurité. 22 points de contrôle sont consacrés à l’éclairage et la signalisation. Faites les contrôler avant pour éviter les frais occasionnés par une contre-visite.
  • Il est recommandé de conserver dans votre véhicule un coffret d’ampoules de rechange.
  • Pour toute intervention sur des phares au Xenon, faites intervenir un spécialiste compte tenu de leur fragilité et de la dangerosité des lampes à décharge.

Les balais d'essuie-glaces vous assurent une visibilité optimale à l’avant comme à l’arrière. Pour votre confort, ne négligez pas cet élément essentiel pour vous assurer une bonne visibilité.

L’essuie-glace est soumis toute l’année à des contraintes thermiques même si le véhicule ne circule pas. Le caoutchouc s’use sous l’action de la pluie, du gel, du froid, des UV et de l’oxygène de l’air…

 

Les signes d’usure ou quand faut-il consulter un spécialiste ?

  • Des rayures apparentes sur le pare-brise
  • Un voile lors du fonctionnement des balais d’essuie-glaces gênant la visibilité (notamment lors de pluies fines)
  • Mouvements saccadés des essuie-glaces, bruit de broutement
  • Des zones non essuyées
  • Un éblouissement par les phares des autres conducteurs

 

Les bons réflexes

Nettoyez vos lames de balais régulièrement avec une éponge mouillée ou un chiffon imbibé de lave-glace. Vous éviterez ainsi qu'elles ne s'encrassent.

Les balais d’essuie-glaces doivent être changés une fois par an.

 

 Astuce : Pour une plus grande longévité de vos essuie-glaces, prenez le temps de dégivrer votre pare-brise avant de les activer.  Evitez, dans la mesure du possible, les très longues expositions en plein soleil, sans protection.

Le Contrôle Technique est une obligation imposée par la loi. Il porte sur 124 points de contrôle dont 72 d’entre eux imposent une obligation de réparation en cas de non-conformité.

Votre concession vous accompagne dans cette démarche en prenant en charge votre véhicule :

  • Avant de passer le Contrôle Technique, pour un pré-contrôle gratuit,
  • En prenant en charge les éventuelles réparations (si vous souhaitez les effectuer dans votre concession)
  • Et enfin, nous  vous proposons de faire passer le contrôle technique de votre véhicule dans un centre agréée.

Le pré-contrôle :

Sur rendez-vous, votre concession effectue un bilan complet de votre véhicule, gratuitement et sans le moindre engagement de votre part. Chacun des 124 points de contrôle est examiné par un technicien spécialisé. Il permet d’identifier les éventuelles défaillances. A l’issue de ce bilan vous sera remis un « résultat » avec le détail des anomalies détectées.

Un devis détaillé vous sera présenté, le cas échéant.

Après accord de votre part, votre véhicule sera mis en conformité, afin de passer le Contrôle Technique sans encombre.

 Astuce : A minima, remettez en conformité votre véhicules sur les 72 points de contrôle soumis à une contre visite, cela vous évitera  les frais occasionnés par celle-ci.

 

Le Contrôle Technique :

Sont concernés par le Contrôle Technique :

  • Tous les véhicules particuliers et utilitaires dans les 6 mois précédant le quatrième anniversaire de leur 1ère mise en circulation, puis tous les 2 ans.
  • Tous les véhicules de plus de 4 ans qui font l’objet d’une transaction (validité du contrôle : 6 mois)

Cas particuliers :

Les véhicules fonctionnant au gaz font l’objet d’un contrôle complémentaire.

Les véhicules spécifiques (dépanneuses, ambulances, taxis, auto-écoles, véhicules de tourisme avec chauffeur et véhicules légers affectés aux transports de personnes) sont soumis également à des contrôles supplémentaires. A l’exception des Auto-écoles, le Contrôle Technique est annuel.

 

Les obligations liées :

En cas d’anomalie détectée sur un ou plusieurs des 72 points, les réparations nécessaires à la mise en conformité devront être faites dans les 2 mois qui suivent le Contrôle Technique.

Une contre-visite « payante » dans un centre de contrôle agréé devra être effectuée afin de valider la remise en conformité.

Liste des points de contrôle : 

Identification

  • plaque d’immatriculation
  • plaque constructeur
  • frappe à froid sur le châssis
  • présentation du véhicule
  • conditions d’essai
  • énergie moteur
  • nombre de places assises
  • plaque de tare
  • compteur kilométrique
  • carrosserie
  • document d’identification

Freinage

  • frein de service
  • frein de stationnement
  • frein de secours
  • réservoir(s)
  • maître-cylindre/robinet(s) de freinage
  • canalisation de frein
  • flexible de frein
  • correcteur, répartiteur de freinage
  • pédale du frein de service
  • commande du frein de stationnement
  • câble, tringlerie du frein de stationnement
  • disque de frein
  • étrier, cylindre de roue
  • tambour de frein
  • plaquette de frein
  • système d'assistance de freinage
  • système anti-blocage et/ou de régulation
  • témoin de mauvais fonctionnement du système de freinage
  • témoin de niveau de liquide de frein
  • témoin d'usure de plaquettes de freins
  • témoin de mauvais fonctionnement du système antiblocage et/ou de régulation

Direction

  • angle, ripage avant
  • volant de direction
  • antivol de direction
  • colonne de direction (y compris ses accouplements)
  • crémaillère, boîtier de direction
  • biellette, timonerie de direction
  • rotule, articulation de direction
  • relais de direction
  • système d'assistance de direction

Visibilité

  • pare-brise
  • autre vitrage
  • rétroviseurs
  • commande de rétroviseur extérieur
  • essuie-glace avant
  • lave-glace avant
  • système de désembuage

Éclairage, signalisation

  • feu de croisement (mesures)
  • feu antibrouillard avant (mesures)
  • feu de croisement (éclairage)
  • feu de route
  • feu antibrouillard avant (éclairage)
  • feu additionnel
  • feu de position
  • feu indicateur de direction (y compris répétiteurs)
  • signal de détresse
  • feu stop
  • troisième feu-stop
  • feu de plaque arrière
  • feu de brouillard arrière
  • feu de recul
  • feu de gabarit
  • catadioptre arrière
  • catadioptre latéral (véhicules de plus de 6 mètres)
  • triangle de présignalisation (en l'absence de feu de détresse)
  • témoin de feux de route
  • témoin de signal de détresse
  • témoin de feux de brouillard arrière
  • commande d’éclairage et de signalisation
  • témoin indicateur de direction
  • faisceau électrique

Liaisons au sol

  • suspension
  • ressort, barre de torsion (y compris ancrages)
  • amortisseur (y compris ancrages)
  • roulement de roue
  • demi-train avant (y compris ancrages)
  • demi-train arrière (y compris ancrages)
  • barre stabilisatrice (y compris ancrages)
  • circuit de suspension (y compris accumulateurs)
  • essieu rigide (y compris ancrages)
  • roue
  • pneumatique

Structure, carrosserie

  • longeron, brancard
  • traverse
  • plancher
  • berceau
  • passage de roue, pieds montants avants, arrières
  • bas de caisse, pied milieu
  • infrastructure/soubassement
  • porte latérale
  • porte arrière, hayon
  • capot
  • aile
  • pare-chocs, bouclier
  • pare-boue, protection sous moteur
  • caisse fixée sur le châssis
  • superstructure, carrosserie (sauf ailes et ouvrants)
  • anti-encastrement, protection latérale

Équipements

  • siège
  • ceinture
  • avertisseur sonore et sa commande
  • batterie
  • support roue de secours
  • dispositif d’attelage
  • dispositif antivol
  • indicateur de vitesse
  • coussin gonflable

Organes mécaniques

  • moteur
  • boîte
  • pont, boîte de transfert
  • transmission (y compris accouplements)
  • circuit de carburant
  • réservoir de carburant
  • carburateur, système d'injection
  • pompe d’alimentation en carburant
  • batteries de traction
  • collecteur d’échappement
  • canalisation d’échappement
  • silencieux d’échappement

Pollution, niveau sonore

  • teneur en CO et valeur du lambda des gaz d’échappement
  • opacité des fumées d’échappement
  • bruit moteur
  • dispositif de diagnostic embarqué (OBD)

Points de contrôle supplémentaires pour les véhicules gaz (GPL ou GNC)

  • document spécifique gaz
  • présentation du véhicule
  • réservoir de gaz
  • accessoires fixés sur le réservoir
  • circuit de gaz carburant
  • protection, carter de protection du réservoir gaz

 

Pour tous vos travaux de carrosserie, petits ou gros, votre concessionnaire a une solution à vous apporter. Comme pour l’entretien de votre véhicule, votre concession dispose des meilleures installations et d’un personnel formé et compétent pour vous garantir la meilleure qualité de travaux possible.

Nous gérons les prestations de vitrage, de peinture, d’optique, de pare-choc et bien sur les opérations de simple débosselage ou de redressages plus conséquents.

 Astuce : depuis décembre 2013, la loi vous donne le droit de choisir votre réparateur pour la remise en état de votre carrosserie,  quelle que soit la préconisation de votre assureur. 

  • Pour vous garantir des prestations de qualité tant au niveau du service que des travaux, nous maintenons dans nos services carrosserie les mêmes avantages qu’un réparateur agréé.
  • Pour vous assurer une complète sérénité, nous nous occuperons des démarches.
  • Pas d'avance de frais (1)
  • Mise à disposition d'un véhicule pendant la durée des travaux (2)

 

Nous confier la réparation de votre véhicule, c’est aussi privilégier la qualité des travaux et l’expertise de votre concessionnaire. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

 

Projet de Loi Hamon adopté le 9 décembre 2013 : « Art.L.211-5-1 – Tout contrat d’assurance souscrit au titre de l’article L.211-1 mentionne la faculté pour l’assuré, en cas de dommage garanti par le contrat, de choisir le réparateur professionnel auquel il souhaite recourir. Cette information est également délivrée, dans des conditions définies par arrêté, lors de la déclaration de sinistre. II.- L’indication obligatoire prévue au I est applicable aux contrats souscrits postérieurement à la publication de la présente loi ainsi qu’aux contrats à reconduction tacite en cours pour lesquels la mention doit figurer sur chaque avis d’échéance annuelle de prime ou cotisation. »

 

(1) Voir conditions en concession

(2) Voir conditions en concession - Sous réserve de disponibilité

Le pare-brise est un élément essentiel en matière de sécurité puisqu’il assure une bonne visibilité au conducteur. Son rôle est également de préserver la rigidité du véhicule. S’il est endommagé par un impact, celui-ci vient atténuer la sécurité du véhicule en réduisant la visibilité du conducteur et la protection des passagers en cas de collision.

Un choc sur un pare-brise peut avoir deux conséquences : dans le meilleur des cas, un impact en forme de bulle étoilée (réparable si de faible dimension) ou au pire, une  fissure.

 

Quand faut-il consulter un spécialiste ?

Un impact en forme de bulle ou d’étoile visible sur le pare-brise.
Une fissure sur le pare-brise.
Une entrée d’eau détectée à l’intérieur de l’habitacle.
Des rayures, des reflets ou une perte de translucidité.

Astuce : Ne tardez pas à faire réparer un impact, le risque étant qu’il s’agrandisse. Une réparation de pare-brise effectuée à temps peut vous éviter son remplacement total.

 

Les bons réflexes

De manière générale, pour préserver votre pare-brise :

  • Remplacez les balais d’essuie-glace lorsque celui-ci est neuf.
  • Remplacez systématiquement les balais d’essuie-glace lorsqu’ils sont usés sous peine de rayer irrémédiablement le pare-brise.

Lorsque vous avez un impact, voici quelques bonnes pratiques à suivre, avant que la réparation ou le changement du pare-brise intervienne :

  • Posez une pastille de protection sur l’impact
  • Franchissez les trottoirs et les ralentisseurs avec la plus grande précaution.
  • Evitez les nids de poule et autres accros de la route.
  • Ajustez par palier la température intérieure pour éviter les chocs thermiques.

 Astuce :
 La réparation d’un impact est le plus souvent gratuite (sous réserve d’être assuré « bris de glace » sans application de franchise).

Contenu à insérer
Configurateur iDM
Demande d'essai
Rendez-vous après-vente
Comparateur
0